09/06/2014

G7 SANCTIONS - CASUS BELLI

 

flêchette.gif

 

G7- SANCTIONS-CASUS BELLI

 

 

 

LeFront Wallon est préoccupé par la décision de durcissement des  sanctions décrétées  par les Etats-Unis et l’Europe,  lors du G7 de Bruxelles, contre l’économie russe suite à ‘’l’annexion’’ de la Crimée par la Russie, en cas d’escalade en Ukraine.

 

En fait d’annexion, il s’agit plutôt d’un retour à la mère-patrie, retour exprimé par la quasi-totalité de la population lors du référendum tenu dans le pays.

 

Dès lors, par le principe de l’autodétermination des peuples à disposer d’eux-mêmes, les lois internationales n’ont aucune valeur, tandis que le Président Poutine est dans son bon droit à défendre la Crimée redevenue terre russe.

 

Les sanctions, l’ingérence de l’Occident dans des pays comme la Georgie et autres, sous la sphère d’influence de la Russie, constituent un casus belli qui en d’autres temps aurait déjà déclenché la guerre et dans ce cas-ci la guerre mondiale, troisième du nom.

 

redm553v5srt71aer3c3irs0idum5_1402126965_9803animation3.gif

 

 

La Russie, contrairement aux américains et européens, se rend compte qu’une guerre serait néfaste à l’humanité entière, que seule l’option envisageable est la reprise du dialogue pour solutionner la crise ukrainiènne.

 

Le Front Wallon plaide pour la sauvegarde de la paix, l’entente durable entre les nations, en cette date de commémoration du débarquement allié en Normandie.

05/06/2014

ELECTIONS du 25 mai 2014 - Analyse du scrutin

ouge rapide.gif

Elections législatives du 25 mai.

A l’analyse des résultats du scrutin du 25 mai, le Front Wallon constate   combien est grand le clivage entre les flamands, les bruxellois et les wallons dans la perception des différents programmes électoraux.

Les flamands, en votant massivement pour la N-VA,  ont démontré leur attachement à une Flandre résolument tournée vers un avenir prospère, tandis que les bruxellois et surtout les wallons se contentent d’un statu quo sans le moindre dynamisme à relever les défis permettant de sortir de l’impasse socio-économique dans laquelle ils se sont cantonnés depuis des décennies en votant pour le PS et ses alliés.

L’arrivée du PTB-GO et en moindre mesure celle du PP sur la scène politique rendra la situation encore plus dramatique pour la Wallonie, en cause la politique laxiste en matière d’immigration pour le premier cité et le parti du pognon pour le second.

Dès lors, nous aurons davantage d’immigration, d’islamisation, la perte de notre identité, etc. et surtout, surtout, une effroyable pauvreté dans tous nos foyers.

Les flamands, conscients de ces dangers ne veulent pas tomber dans cette décadence à laquelle est vouée la Wallonie qui reste passive devant le spectre du remplacement de sa population par des cultures incompatibles à la sienne.     

Pourtant, le mécontentement des wallons laissait prévoir un réel changement de politique, une défaite cinglante des partis traditionnels responsables du déclin de la Wallonie, or il n’en fût rien.

Le Front Wallon le déplore, en effet, son programme électoral était axé principalement sur l’emploi, la formation, le pouvoir d’achat, la sécurité, le stop à l’immigration, le stop à l’islam radical, la lutte contre la pauvreté, la sauvegarde de notre identité, l’unité du pays, la protection de nos valeurs etc.

 

Le vote du 25 mai confirme que les wallons n’ont rien compris aux enjeux du scrutin. Ils se sont laissés embobiner par les médias et notamment par l’opération ‘’ La voix des belges ‘‘ qui les dirigeaient vers les partis traditionnels.

 

redbkq1gf916utln7q59jfei26r67_1401744392_7526animation3.gif

 

 

Le Front Wallon remercie celles et ceux qui lui ont fait confiance en votant pour lui.