13/11/2013

le Front Wallon dit non à l'installation d'une gare à Gosselies -- Wesphael.. Bah !!!

STOP NE TOUCHE PLUS A NOTRE WALLONIE.jpg

.

téléchargement (1).jpgtéléchargement (4).jpg

    Non à la gare de Gosselies

    - Wesphael.. Bah !!!

 

Le Bureau Directeur du Front Wallon s'est réuni ce Mercredi à Charleroi pour évoquer l'actualité.

Dans un premier temps le Front Wallon dit non à l'installation d'une gare à Gosselies et par conséquent la création d'une ligne ferroviaire Luttre-Charleroi.

 

Son opposition à une gare à Gosselies dont l'objectif est d'amener un maximum  de passagers venant de Bruxelles à l'aéroport de Charleroi découle de trois constations à savoir:

 

La présence d'une gare à Gosselies va participer à désertifier le centre urbain de Charleroi déjà plus qu'atteint.

En effet actuellement le transit par la gare de Charleroi conduit bon nombre de passagers de l'aéroport à visiter la ville, à y loger et dès que la ville basse sera rénovée à animer cet espace.

 

Le Front Wallon en profite pour redire sa détermination à réanimer les centres des villes wallonnes en dynamisant un maximum de petits commerces qui souffrent aujourd'hui des ouvertures démesurées de grandes surfaces qui  les tuent!

 

La seconde constatation est que la création d'une ligne ferroviaire Luttre-Gosselies, plus que coûteuse, aura des effets pervers incommensurables pour les villages de Luttre, Viesville et Thiméon!.

Il s'étonne de la passivité de l'ASBL R.A.I.L dont l'objet est de s'opposer  à cette ligne ferroviaire Luttre-Gosselies qui s'est tue lors de la campagne électorale des communales alors que le Ministre Magnette avait clairement annoncé sa priorité pour protéger le PS et le MR.

 

La troisième constatation est que la SNCB a un urgent besoin d'argent pour rénover  pas mal de lignes ferroviaires en mauvais état, de gares en quasi abandon au détriment des usagers qui presque chaque jour sont victimes de retards des trains.

 

Le Front Wallon en profite pour apporter un soutien maximaliste à l'organisation Navatteurs.be qui se bat pour optimaliser un service convenable de la SNCB.

Pour le Front Wallon l'affaire Wesphael est plus que gonflée par les médias. La juge d'instruction a estimé en son âme et conscience qu'il y avait un flagrant délit. Dès lors il ne peut admettre sa comparution devant une commission du Parlement Wallon qui devient juge des juges.

Quant à l'absence aux travaux des Parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles le Front Wallon rappelle que durant toute la législature, au mépris de la Constitution le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'était pas totalement constitué. Il manquait un(e) élu(e)!

Enfin le Front Wallon se réjouit de ce que de nombreux citoyens de tous bords le rejoignent pour être non seulement en ordre de marche mais encore bien présent aux élections de 2014.. 

 

 Le Bureau Directeur.

 

STOP NE TOUCHE PLUS A NOTRE WALLONIE.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.